5 livres féministes pour bien commencer 2021


femme allongée sur canapé en train de lire

En ce début d'année 2021, j'ai ÉNORMÉMENT de gratitude pour le réseau de bibliothèques de Montréal qui est resté ouvert malgré les multiples confinements. Tu réserves en ligne, tu reçois un mail de notification quand le livre est prêt à être récupéré dans la bibliothèque de ton quartier (après une période d'isolement préventif) et hop ! Y a plus qu'à passer le prendre ! Non mais on arrête pas le progrès.


Comme la période d'isolement des livres rend le temps d'attente plus longue, je me suis amusée à faire une liste de réservation looongue comme le bras, ce qui fait qu'avec le temps je ne me rappelle plus bien bien de ce que j'ai réservé et que c'est toujours la surprise quand je récupère mes livres. C'est comme une boxe gratuite en fait.


Hey, on se crée ses paillettes de la vie comme on peut ! Allez sans plus attendre, voici une sélection de mes favoris du moment (tirée de ma loterie surprise, donc) pour débuter l'année en mode "tranquillou de la nouille, ouvre-toi un livre et détends-toi cinq minutes" ;-)



le boys club livre martine delvaux

Mon fav' : Le Boys Club


Ça faisait un moment que je le voyais trainer en tête d'affiche des lectures féministes, vous imaginez donc ma joie lorsque j'ai ENFIN pu lire cet essai plein de promesses. Et je confirme, ce n'est pas pour rien que ce petit bijoux a gagné le titre de Best Seller. Dans ce livre, Martine Delvaux nous raconte à travers différents thèmes (la politique, les firmes, l'université...) comment de petits groupes d'hommes hétéro cis blancs cultivent un entre soi à faire froid dans le dos pour conserver des positions de pouvoir stratégiques. La lecture est ULTRA accessible (tsé moi j'aime po quand c'est trop compliqué) et l'ouvrage foisonne d'exemples hypers intéressants, comme l'existance des clubs privées exclusivement réservés aux hommes en Angleterre (si si, ça existe encore).




jolis jolis monstres livre julien dufresne lamy

Pour élargir ses horizons : Jolis Jolis Monstres


Bien que fascinée par l'univers des drag queen, je me sens encore un peu inculte sur le sujet (non, regarder RuPaul’s Drag Race ne compte pas). Aussi j'ai vraiment accroché sur ce livre écrit pas Julien Dufresne-Lamy, qui raconte les histoires parallèles de Lady Prudence, une drag queen des années 80 et de Victor, un ex-gangster qui rêve de faire ses débuts comme drag dans les années 2010.


Ce récit à deux temps permet de comprendre comment l'art du drag, au départ extrêmement marginal, a évolué à New York et fait changé les mentalités envers la communauté LGBTQ+. Car loin des paillettes et des codes glamour formatés d'aujourd'hui, la vague drag queen s'est avant tout heurtée à l'homophobie, au racisme, et à la déferlante du Sida dont on savait bien peu de choses au début (peut-on l'attraper en se faisant la bise ? ON NE SAIT PAS !).





Sortir du trou livre Maïa Mazaurette

Pour repenser sa sexualité : Sortir du trou


Non, le vagin n'est pas un trou. Non, la sexualité ne se résume pas à la sacro sainte pénétration pénis/vagin. Deux affirmations qui peuvent paraître évidentes de prime abord, mais le sont-elles vraiment ? Dans cet essai à l'écriture presque poétique, Maïa Mazaurette défonce la sexualité apprise dans les pornos et les écrits de Freud à coup de marteau piqueur (envie d'un pénis, mon cul oui).


Pourquoi les gens se lassent de coucher ensemble au bout de quelques années ? Pourquoi c'est toujours aux femmes d'attiser le désir ? Pourquoi privilégie-t-on la pénétration vaginale comme rapport sexuel de référence, quand on sait que seules 26% des femmes en retire facilement un orgasme (contre 95% avec la masturbation) ? Heureusement dans la seconde partie de son essai, on a droit à quelques pistes de réflexions pour améliorer tout ça ;-)




la terre des mensonges anne b ragde

Parce que c'est l'hiver : La terre des mensonges


Il faut savoir que de base, j'aime TOUS les romans de Anne B. Ragde. Mais s'il fallait n'en choisir qu'un, ce serait La terre des mensonges. L'histoire se passe dans la campagne glacée de la Norvège, où après la mort de leur mère, trois frères se retrouvent à la ferme familiale pour gérer la succession. Dans cette atmosphère enneigée, on découvre doucement la famille Neshov avec Margido, célibataire et directeur d'un service de pompes funèbres, Tor qui a repris la ferme et son élevage de porc, Erlend, hilarant décorateur gay, en couple à Copenhague, et Torun, la fille rejetée de Tor.


Saupoudrez le tout d'une bonne grosse couche de secrets enfouis, et vous obtenez une saga familiale complètement addictive ! Et le plus, beau, c'est que la saga compte 6 tomes, he he he...




vernon subutex virginie despentes

Parce que c'est Virginie Despentes : Vernon Subutex


On finit cette sélection avec une valeur sûre. Vernon, un ancien disquaire fauché, se voit expulsé de son appartement (ce qui arrive quand tu ne paies plus ton loyer). Optant alors pour la stratégie de la débrouille, il appelle l'intégralité de son répertoire pour se faire tour à tour hébergé par d'ancien.nes ami.es de jeunesse quelques nuits, sous prétexte de n'être que de passage à Paris.


Changeant de narrateur.ice au gré des chapitres, Virginie Despentes nous fait rentrer dans les appartements de personnages haut en couleurs, appartenant à toutes les couches de classe sociale, homme ou femme, charitables ou un peu moins. Vernon va-t-il sortir de sa merde ? Rien n'est moins sûr...



Posts récents

Voir tout