Je fais une pause avec l'alcool (et c'est compliqué)


film someone great scène shot tequila alcool

Depuis quelques temps, j'ai décidé de faire une pause avec l'alcool. Alors J'AIMERAIS vous dire que j'arrête de boire car les méandres de mes tourmentes les plus sombres m'ont conduite à une relation problématique avec l’absinthe, ou encore que je ne peux plus me permettre de faire la fête jusqu'à 5h du mat' en enchaînant les shooters de tequila sur fond d'électro et me réveiller le lendemain dans la baignoire d'un inconnu...


Mais non. Non en vérité, hum, l'alcool... me colle des brûlures d'estomac. Voilà, c'est dit. J'ai bientôt 30 ANS et j'ai des BRÛLURES D'ESTOMAC ! Non mais tu parles d'une vie ! Je touche la trentaine du bout des doigts, je ne me suis pas encore accomplie professionnellement, je ne suis pas propriétaire, je n'ai pas de chien (l'équivalent des enfants quand tu n'en veux pas), et on ne va MÊME PAS me laisser être alcoolique !


gif

Pour tout vous dire, ce n'est même po la première fois que j'expérimente un break avec l'alcool. Et rien que de penser à en refaire un, ça me saoule déjà (sans mauvais jeux de mot). Parce qu'arrêter de boire dans la société qu'est la notre, c'est compliqué. Voir même carrément chiant, qu'on se le dise clairement.



Boire, c'est coolenh


Je me souviens de la première fois où ma mère m'a laissé goûter son verre de vin à un repas de famille. Et je me souviens également m'être très clairement dit : "Mais pourquoi ils en font tout un pataquès les adultes avec leur alcool, ma parole c'est DÉGUEULASSE !"


Et pourtant dès l'adolescence, tu comprends rapidement que si tu veux être cool devant les copains et les copines, et bein il va falloir te forcer ma chère, parce qu'il ne va pas se vomir tout seul ce Manzana Pomme ! (tu peux mettre en commentaire l'alcool que tu ne boiras plus JAMAIS à cause de tes cuites adolescentes)


gif

Personne, PERSONNE ne veut être celui ou celle qui ne boit pas, la naze qui ne sait pas lâcher prise, s'amuser, ou pire, qui N'AIME PAS L'ALCOOL (alors qu'objectivement, hormis un bon vin ou une bonne bière, la majeure partie des alcools sont dégueulasses. La preuve, ce n'est pas pour rien que le cocktail existe toujours, la Prohibition est finie depuis belle lurette).


Et si jamais il te restait un doute à l'âge adulte que boire soft est toujours ringard, tu peux compter sur le barman qui t'apporte ton kombucha à ta table dans un joli verre digne d'un cocktail, en te précisant sur un ton complice qu'ils font exprès de servir les kombuchas comme des boissons alcoolisées, pour que les clients n'aient pas "honte" de boire sans alcool à côté de leurs ami.e.s.


Ah bein merci de l'attention, trop aimable !



Une légère pression sociale


Honnêtement, ça ne m'arrive plus aujourd'hui, mais quand j'étais dans ma vingtaine et que je décidais de faire une pause avec l'alcool, ce qui était le plus dur en soirée n'était pas de rester sobre, nooon.


Le plus pénible, c'était surtout de supporter les gens bourrés qui toutes les cinq minutes venaient me plaindre avec un regard de pitié en contemplant ma ginger beer : "Et ça va, la soirée n'est pas trop longue ?", "Tu t'amuses quand même ?", "Tu me fais de la peine avec ton verre, t'es SÛRE que tu ne veux pas une bière ?"


Et la meilleure : "Mais POURQUOI tu ne bois pas ?"


gif

Non parce que tu comprends, c'est un crime de lèse-majesté de refuser une Heineken tiède proposée pour la dixième fois. Il faut que tu t'expliques. Sauf que moi, je n'ai pas envie de raconter à tout le monde qu'à tout juste 20 ans j'ai déjà l'estomac d'une quinquagénaire. Tu parles d'un sexy ! Alors qu'en ne disant rien, tu restes mystérieuse, TOUT est possible.


Ce qui fait que, tu inventes.


"C'est ma troisième soirée cette semaine, j'essaie de me calmer." (non mais LOL)

"J'ai une mystérieuse maladie tropicale depuis mon dernier road trip en Inde." (jamais foutu les pieds là-bas et vu comme ils épicent leur bouffe, autant te dire que je crèverais d'un incendie intestinal)

"Je suis enceinte. " (à dire d'une voix blanche avec une envie de se jeter par la fenêtre, histoire de bien foutre le malaise)



Freiner sur l'alcool a ses avantages


Je râle là, parce que bien évidemment je n'aime pas qu'on me fasse sentir anormale et que j'aime ça, la bonne bière et le bon vin. Mais en vrai, ralentir sur l'alcool a QUAND MÊME des avantages (mais si, mais si) :


1. L'argent. Ah bah ça coûte VACHEMENT moins cher de s'acheter une bouteille de tonic plutôt qu'une bouteille de pif, y a pas à tortiller ! Que ce soit pour faire les courses ou sortir dans les bars, ton compte en banque te dit merci.


2. C'est meilleur pour la santé. Bon ok j'ai compris, c'est argument ne marche que pour moi et mon estomac de marde. Non mais parait-il que pour être en forme, faire du sport et tout, c'est mieux ! ... Tu n'as aucune intention de faire du sport ? Ah bah j'ai rien dit alors.


gif

3. Tu n'as pas envie de crever le lendemain (et tous les matins d'après de la semaine, pour les plus de 30 ans qui me lisent). Je n'irais pas jusqu'à dire que tu te lèves avec ENTHOUSIASME pour aller au travail en sautant comme un petit cabri de ton lit, mais disons que la perspective de faire une réunion en visioconférence ne te donne qu'à moitié envie de te pendre.


4. Ça fait le tri dans ses amies. Personnellement, une soirée où l'on a besoin de boire pour trouver ses voisins de table agréables, j'appelle ça un repas de famille. Parce qu'on ne les choisit pas, eux.



Comment faire pour ralentir sur l'alcool, et surtout, TENIR !


Prends quand même une bein belle boisson

C'est po parce que tu sèches les cocktails que tu dois te retrouver avec une boisson pourrie (genre la vieille bouteille de jus de fruit concentré exhumée du fond du frigo sous le bar). Quand on commande un verre, on veut quelque chose de spécial, un truc qu'on ne boit pas en temps normal pour RENDRE la soirée spéciale. Ginger beer, kombucha, tonic, mocktail, il y a du choix. Il faut juste trouver sa nouvelle boisson signature.


Comprendre que le côté "classe" de l'alcool, c'est dans la tête

L'alcool, c'est comme la clope, les publicitaires ont bien bossé pour nous faire rentrer dans la tête qu'on ne pouvait pas passer une bonne soirée sans. Ils nous ont même fait un marketing plutôt infâme, nous convaincant que les femmes préféraient les alcools sucrés et clairs (coucou le Cosmopolitan et le vin blanc) et les hommes, des boissons fortes et foncées (aka le whisky et la bière brune).


gif

Traîne avec de vraies amies

J'entends par là des amies qui ne lancent pas des regards de pitié en direction de ton verre comme si tu tournais à l'eau et au pain sec, et qui restent hilarantes MÊME quand tu n'es pas bourrée. Une bonne soirée se passe avant tout en bonne compagnie.


Regarde la note de tes potes en fin de soirée et regarde la tienne

Bah quoi ? Nan mais ça coûte quand même FUCKIN' cher l'alcool !!

Posts récents

Voir tout