J'aime pas les fringues de fille


femme habillée en costume d'homme

A chaque fois que j'accompagne mon copain acheter des vêtements, c'est la même chose : je râle. "Mais pourquoi ils ne font pas ça pour les femmes ?" "Oh regarde la veste, c'est ça que je veux ! Si seulement il y en avait une à ma taille..." "Bah voilà, vous vous avez des vrais basiques, et puis il y a du choix. Je suis sûre que je ne les retrouverai pas au rayon femme, évidemment, il n'y en a que pour les hommes."


En fait, c'est simple. J'aime paaaas les fringues de fille !



Trop de couleurs, trop de froufrou... trop de tout !



Et vas-y que je te mets de la couleur, des paillettes, de la dentelle... Comment ? Un magasin de déguisement ? Le carnaval de Rio ? La caverne d'une licorne ?? Ah non non, un rayon Zara pour femme en plein mois de mars.


Qu'il n'y ait pas de méprise, j'aime bien la mode (que celle qui n'a pas de tableau Pinterest sur les fringues jette la première pierre) et je trouve les femmes qui porte des vêtements "féminins" (sortis de la caverne de la licorne) absolument magnifiques. Mais lorsque comme moi, tu aimes les tons basiques et les bons vieux intemporels, bon courage pour trouver un T-shirt blanc sans fioritures ou un jean sans bord effiloché ni déchirure dans cette jungle vestimentaire.


J'ai toujours l'impression que les vêtements des hommes sont simples, élégants et efficaces, alors que ceux des femmes sont compliqués, éphémères (on se lasse plus vite d'un haut vert à pois roses que d'un t-shirt noir, faut se le dire) et à la coupe parfois hautement improbable.


C'est comme si les vêtements pour homme étaient fait pour habiller (genre littéralement, couvrir la peau), alors que ceux des femmes étaient pensés pour attirer l'attention sur elles, un peu comme le plumage d'oiseaux tropicaux.



gif


Et puis c'est tout un art de marier toutes ces coupes, toutes ces couleurs ensemble, ça prend quand même un minimum de réflexion ! Ça n'est pas pour rien que certaines en font leur métier. Combien de fois se retrouve-on devant une garde robe qui dégueulent de fringues de toutes les formes et de toutes les couleurs en se disant " Mmm... J'ai rien à me mettre."


Je trouve qu'une garde-robe de fille prend beaucoup plus de maintenance et de budget que celle d'un homme. Parce qu'attention, si tu portes une robe, il te faut les collants (au moins deux paires puisque tu fileras la première en passant un pied à l'ongle mal coupé), la veste qui ne fera pas bizarre par dessus parce que trop longue ou pas assez cintrée ou que sais-je, des chaussures suffisamment hautes pour flatter la silhouette (= faire ressortir les seins et les fesses) , les bons bijoux, le sac à main... Et vas-y que je te renouvelle le tout deux saisons plus tard parce que c'est démodé !



C'est quoi le souçaille avec les poches ?



Alors, je m'arrête deux minutes sur le sujet parce que pour moi, on est à la LIMITE du complot. International, le complot.



gif


QUI est le con (ou la conne, laissons-leur le bénéfice du doute) (non en fait je suis sûre que c'est un con) qui a décrété que les femmes n'avaient pas besoin de poches ? Sérieusement, à CHAQUE fois que mon copain s'achète une veste = poches intérieures (ce qui est une merveilleuse idée, quel joyau de praticité). Moi, rien. Des fois une fausse joie, avec des poches factices cousues sur le devant d'un blazer ou à l'arrière d'un pantalon de tailleur (imaginées par le même connard) que j'essaie de découdre avec la lame d'une paire de ciseaux avant de m'apercevoir que ce sont des fausses et que je viens de ruiner mon achat.


En arrivant à Montréal, avec mon copain on s'achète des manteaux spécialisés pour le froid. Là je me dis, faut pas déconner les gars, on parle de vêtements pour SURVIVRE au froid et à la neige, pas de mode. Je veux dire, ils vont revenir à la raison, c'est un vêtement de sport, un vêtement dont la raison d'ÊTRE est la fonctionnalité. Je choisis le mien. Une poche de chaque côté, et une toute petite à l'intérieur (mon téléphone rentre pile poil). Mon copain choisi le sien. Il y a six poches externes, et deux intérieures... Et grandes hein, les poches. Une villa à Los Angeles comparée à une chambre de bonne parisienne.


Face à sa copine qui s'indigne et s'étouffe, en boucle depuis vingt minutes, mon copain me sort alors innocemment l'excuse par excellence, rédigée dans le communiqué de presse que le connard designer a diffusé auprès de la gente masculine en cas de représailles (allez, toutes en chœur on la connaît) : "Mais tu n'en as pas besoin, tu as un sac, toi !"


Mais, mais... C'EST PARCE QUE JE N'AI PAS DE POCHES QUE JE DOIS ME TRIMBALLER UN ****** DE SAC !!



gif


Non mais rendu là ce n'est même plus subtile, on imagine très bien le débat :


"Bon, on est tous d'accord, les hommes sont très actifs durant la journée, donc on va leur mettre des poches un peu partout pour qu'ils puissent transporter leurs affaires sur eux, ça leur permettra de garder les mains libres...


Comment ? Et les femmes ? Quoi, les femmes ? Mais tu n'y penses pas ! (rire dans l'assistance) Si on les laisse sortir dans la rue libres de leurs mouvements, elles risqueraient d'y prendre goût ! Non, interdiction de coudre des poches. Et bien je ne sais pas mets-leur quelque chose à part, quelque chose d'encombrant et de peu pratique, quelque chose qu'on peut même leur VOLER en le leur arrachant dans la rue ! Tiens c'est bien ça. Entre le mal de dos, le sac qui tombe sur le bras en permanence et le risque de vol elles vont être crevées, ça va les décourager et elles seront contentes de rentrer. Quoi, des réclamations ? Et bien... on n'a qu'à faire des fausses poches sur certains vêtements ! Voilà, comme ça elles seront contentes elles penseront acheter les mêmes vêtements que nous, et après elles se sentiront trop connes de s'être laissées bernées pour retourner les fringues en magasin. Et aussi parce qu'elles seront fatiguées. Parce qu'elle devront se trimbaler leur sac à main. VOIIILÀ, t'as tout compris. Tu vois quand tu veux."



Les talons aiguilles, on en parle ?



Bon, peut-on mettre la mode de côté cinq minutes pour être honnêtes envers nous-même et reconnaître que marcher avec des talons aiguilles de douze centimètres défie le bon sens le plus élémentaire ?


J'ai porté des talons VERTIGINEUX pendant plusieurs années. Du genre la baguette de douze centimètres où la seule remarque qui te vienne en tête pour te rassurer est : "Non mais ça vaaa, il y a un plateau de 2 cm devant pour compenser alors c'est moins haut."


Je me revois en haut d'une volée de marche sans rambarde, à faire un petit Avé Maria avant de descendre. Depuis quand descendre un escalier en te disant que tu as 50/50 % de chance de te tuer en te rompant le cou dans ta chute est-il correct ?



gif


Je me souviens une fois avoir mis des talons pour sortir le soir boire un verre avec mon copain, me disant "Ooh, de toute façon le bar est à 5 min de chez moi et on va rester assis toute la soirée donc c'est bon.". Sauf qu'en sortant du bar on a rencontré des copains. Qui on proposé d'aller dans un autre bar à l'auutre bout du centre-ville. Pas de transport ? Pas grave, c'est l'été on va marcher ! Jusqu'à ce qu'un copain se tourne vers moi et me dise de manière sincèrement bienveillante et inquiète : "Ah bah non mais tu peux pas, t'es en talons." J'ai fait mine que "Mais siii !", sortant le mensonge éhonté comme quoi je faisais partie des filles (qui n'existent pas) qui n'ont pas mal aux pieds dans des chaussures à talons. J'ai marché, souffert, serré les dents, fixant les baskets aux pieds des gars en me disant "Quelle chance de pouvoir se rendre d'un point A à un point B sans planifier à l'avance quelles chaussures ils vont porter en fonction de la distance et du type de rue parcourue (parce que les pavés oublie ça), de pouvoir errer toute la nuit d'un bar à l'autre sans se soucier de la douleur, ni compter les minutes qui te sépare de ta porte d'entrée avant de pouvoir enlever tes chaussures quand tu rentreras chez toi. Quelle innocence."


Après cette soirée, je me suis demandée pourquoi je m'infligeais ça. J'avais déjà suffisamment de choses à gérer au quotidien, sans avoir à m'handicaper volontairement pour faire une chose aussi simple que de marcher. Oui ça te fait de grandes jambes, cambrer le cul en arrière et bomber les seins en avant mais... et après ? Est-ce séduisant, une femme qui ne peut pas spontanément se rendre où elle veut sans boitiller de douleur à la fin de la journée ? Je veux dire, je suis tellement en compassion que quand je vois une femme dans le métro avec des talons aiguilles je lui laisse mon siège ! On en est là !!


Mes jambes sont très bien comme elles sont. Et pour le cul et les seins, bah... Pourquoi se mentir ? Si j'avais quelque chose de fourni, ce blog ne s'appellerait pas les Oeufs au Plat, n'est-ce pas ?



La jupe me rend insecure



"C'est marrant, je ne t'ai jamais vue en robe !"

Et non. Je ne porte jamais de robe ou de jupe. C'est simple, je n'en ai pas dans mon armoire. Pourtant je trouve ça beau, le tissus, le mouvement, la simplicité de la robe qui fait qu'en l'enfilant tu as déjà toute ta tenue quasiment (enfin en été).



gif


La vérité c'est que je me sens vulnérable en jupe. Je me sens exposée, plus facile d'accès pour une agression dans la rue. Ce qui est un peu con, je veux dire si une braguette suffisait à empêcher un viol, ça se saurait.


Le fait est que les rares fois où j'ai essayé de porter une robe dans la rue, immanquablement je me suis faite sifflée, hélée... Bon, d'habitude aussi, mais là encore plus. J'avais l'impression de porter un panneau criant PROIE FACILE au dessus de ma tête.


Je pourrais faire un pamphlet comme quoi le pantalon est la libération de la femme, qu'on est plus libre de ses mouvements avec un jean que dans une jupe crayon mais ce serait un argument hypocrite pour mon cas personnel. Je ne me sens juste pas en sécurité en robe. Et j'ai conscience que ce n'est pas normal, nous devons pouvoir nous sentir libre de porter n'importe quel vêtement, et nous ne sommes pas fautives d'harcèlement de rue ou d'agression parce que nous portons certains vêtements.


Peut-être évoluerai-je dans mon rapport à ce vêtement dans le futur, qui sait ?



Tu plaisantes ?? Vous avez trop de chance les filles !



gif


Dixit mon copain quand je râle.


"Déjà, il y a l'été. Nous on ne peut pas mettre de sandales ou de robe pour aller travailler, alors que c'est carrément plus agréable quand il fait chaud. Et puis vous avez vachement de choix, que ce soit au niveau du nombre de magasins, des modèles de chaussures, du style des vêtements... Nous c'est toujours la même chose ! Si j'étais une fille, je m'achèterais plein de vêtements girly avec de la couleur et des motifs."


Moui. Si l'on respecte les injonctions sociales, les hommes sont condamnés à se liquéfier l'été, enfermés dans des vêtements couvrants telle une momie aux bandelettes trop serrées. Et oui, il est moins répandu de voir un homme porter de la couleur et des motifs sans que sa "virilité" ou son orientation sexuelle ne soit remise en question.


Se ferait-on toutes et tous emmerder par les injonctions sociales en matière d'habillement ? (Je pose la question en mode rebondissement d'investigation, mais la réponse est oui, bien évidemment.)

(Même si les femmes se font définitivement plus emmerder sur leur look que les hommes, sorry but not sorry.)



Allez viens, on fait ce qu'on veut



Dans mon monde de licorne à moi, chacun.e s'habille comme elle/il le souhaite. Pour se sentir belle/beau, bien dans ses baskets et sûr.e de soi. Et j'aime à croire que ce monde féerique se fond progressivement avec le nôtre.


Je pense que l'habitude de toujours voir les mêmes silhouettes nous limite et nous enferme. Encore une fois, c'est en assumant ce que l'on aime et en le montrant que l'on ouvre la voie à celles et ceux qui n'osent pas sauter le pas.


C'est à nous de montrer qu'il n'y a pas des fringues de filles et des fringues d'hommes, mais des fringues tout court. A nous de nous faire confiance et d'enfiler ce qui nous plaît.


Et s'il vous plaît, monsieur le connard designer, fais-nous aussi des vêtements simplement pratiques. Avec des poches. Beaucoup de poches. GRANDES, les poches. Et n'en profite pas pour augmenter les prix sous prétexte que c'est pour les femmes. Merci.




Cet article est fini !


Posts récents

Voir tout